Büchelorette

Web developer, drummer, mom

24 novembre 2016

La graine est semée !

C'est l'heureux constat que j'ai pu faire hier, au cours des 2 premières sessions de formation à l'accessibilité numérique.

Il y a 2 mois environ, j'apprenais que ma demande de formation afin de devenir référent en accessibilité numérique était, après une attente d'un an 1/2, tout simplement refusée pour la simple raison que cela ne fait pas partie de la stratégie de l'agence, et donc que ça ne "rentre pas dans le budget".
Je passe les 5 étapes du deuil (je passe très vite du déni à la colère..) pour arriver à ma 6e étape: on change de plan pour trouver une solution.
Si je ne peux pas être formée seule sur un niveau supérieur, alors je formerai tout le monde à mon niveau.

Étonnamment, ça passe, et bien plus rapidement que je ne l'aurais pensé. Je rencontre, avec le responsable des formations (Christian F.), des formateurs potentiels avec qui j'avais déjà pu participer à une session de formations. J'établie les besoins et la demande, identifie les personnes à former avec mon N+1, Christian s'occupe du budget et du planning des formations.
Un mois plus tard, c'était signé, on avait notre plan de formations. Un mois après, hier donc, les 2 premières sessions de sensibilisation ont eu lieu. Victoire !

Au cours du tour de table qui permettait de se présenter les uns les autres au formateur et de répondre à la question pour vous l'accessibilité, c'est quoi ?, j'ai à nouveau ressenti cette petite lueur d'espoir. Et surtout, je me suis rendu compte que mes chers collègues sont bien plus sensibilisés que je ne le pensais, qu'à force de persévérance j'ai fini par les toucher. Mon travail n'était pas vain. Émotion.

Cela m'a amenée à une nouvelle réflexion, que beaucoup, pour ne pas dire tous, ont dû avoir dans ma situation.
La remise en question de mon niveau d'exigence, ne pas simplement voir un résultat final mais savoir remarquer des efforts, et identifier des paliers.
Et oui c'est tout con, c'est pourtant logique. Mais c'est pas toujours naturel.

Après, je m'emballe peut-être un peu vite, il y a aussi l'effet bon élève lorsqu'on est en groupe et surtout face à un formateur. Ce n'est pas parce qu'on sait ce qu'on devrait faire, qu'on va forcément l'appliquer.

Mais c'est une étape.
Je peux dire qu'aujourd'hui au sein de ma team on sait.
Mon job maintenant c'est d'identifier les étapes suivantes pour les faire atteindre facilement. Identifier ce qui est prioritaire, placer les paliers dans le bon ordre, un peu comme placer une rampe dans un escalier... ;)

Pour en revenir à ma propre carrière, je ne compte pas abandonner l'objectif de devenir référent en accessibilité numérique. J'ai très peu d'espoir que ce soit au sein de mon agence, car ce n'est pas parce que j'ai pu obtenir ces formations pour mon équipe, que la vision stratégique de la boîte ait pour autant évolué.

J'ai planté une graine, j'ai bon espoir de la voir germer, et se multiplier. Ma mission remplie, je pourrai sereinement cultiver un autre champ fécond, et aider ceux qui comme moi ont envie de faire avancer les choses.
J'ai confiance en l'avenir, je sais que je ne partirai pas en laissant des orphelins.

Moi, ailleurs ..